une fille Rebelle

Un blog éthique aux animaux

art BORDERS EXHIBITION
1

Exposition à Strasbourg: Borders

Etant donné que j’ai toujours apprécié l’art en toutes ses formes, la dernière exposition de mes chers amis Lora Al-Azzeh, Dimitri Dimov et Mihail Zhelyazkov m’a vraiment inspiré. Ce groupe de jeunes artistes vegan et très talentueux m’a donné l’occasion de mettre mon blog éthique aux animaux en beauté pour la fin de cette semaine.

Le thème : BORDERS

Plusieurs artistes de tous les bouts du monde ont pris part avec des photographies, des dessins, des collages pour exprimer leur perception de ce mot. La richesse des œuvres présentés et la diversité des couleurs m’a fait réfléchir sur le sujet des limites et comme cette notion peut être relative.

Photo de l'exposition dans l'art café Meet&Go

Photo de l’exposition dans l’art café Meet&Go

Pour certains le cadre est une chose positive, un endroit où on appartient. Le sentiment d’appartenance est important mais il est strictement lié à ce cadre. Et puisque le groupe fait les différents individus plus forts on peut en bénéficier si on accepte les bornes prédéfinis. Je suppose que c’est un processus quasi automatique et volontaire.Discriminaste Abby Parra

Pour d’autres le cadre est un élément obligatoire, le moteur de la croissance parce que nous ne pouvons jamais être si productif qu’en face du challenge : le challenge de rester ou tout au contraire de sortir du cadre.

Azam Shadpour

Toutefois je me pose la question de savoir si finalement dans le cadre nous ne sommes pas tous les mêmes. Et si ce n’est qu’une idée éphémère? Des limites que nous traçons nous même pour pouvoir mettre librement des étiquettes aux individus qui restent sagement à l’intérieur et à ceux qui choisissent de vivre à l’extérieur.

Borders of time

Enfin qui dit cadre dit peinture. Mais est-ce qu’on a vraiment besoin d’un cadre pour reconnaitre l’œuvre d’art ?

Dimitri Dimov

Et toi ? T’aimerais envoyer quelle carte postale ?

Tout le catalogue de l’exposition vous pouvez trouvez ici.

Azam Shadpour Photo2                    Fog of the Horizon

Martina • 15 novembre 2014


Previous Post

Next Post

Comments

  1. Красимир Божилски samedi 7 février 2015 - 12:28 Reply

    Границите ги има в широтата на понятието, има ги и за да ни ограничат от нещо или от някой. Нашите граници са и във времето и в пространството, и в тялото ни, и в духа ни.
    Но вътре в тия граници се простира широта, от край до край е далече, бродим и бродим из широтата на нашите граници.
    Далечни граници – изчезват някъде след хоризонта.
    Харесвам повика на тялото и на душата да ги преминат, да ги прескочат, и широтата на моите граници харесвам, харесвам да се рея в тялото и в душата си, във времето и пространството и да не виждам границите, скрити някъде зад хоризонта.
    Харесвам широтата на границите…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *